TLMEP: Le «Pharmachien» dit-il vrai sur les antioxydants?

TLMEP: Le «Pharmachien» dit-il vrai sur les antioxydants?

L’entrevue d’Olivier Bernard a fait couler beaucoup d’encre et de jus pressé.

Le « Pharmachien » a raison lorsqu’il déclare que plusieurs fausses nouvelles se propagent sur le web au sujet de la santé. C’est vrai. Par contre, M. Bernard semble arrêté sur plusieurs positions dont les antioxydants et l’homéopathie. Il a eu des propos «peu nuancés», par exemple, sa comparaison entre le jus d’orange pressé et le Coca-Cola.

«Un jus d’orange pressé contient beaucoup de sucre, c’est identique à un Coke.»

Selon lui, le jus d’orange contiendrait que du mauvais sucre et de l’eau, et pas d’antioxydants une fois pressés! D’accord, une fois pressé, il n’y a plus de fibres, mais les antioxydants? Le jus d’orange ne contient pas autant de produits chimiques que le Coca-Cola et il contient encore de nombreux antioxydants variés.

Il dit également que les antioxydants sont totalement inefficaces dans les fruits comme le bleuet. Selon lui, il n’y a pas de preuves scientifiques sur le sujet, il omet de parler de toutes les études en médecine qui disent le contraire. Ce serait un raccourci intellectuel.

Pourtant, les médecins Joël PINCEMAIL et J.O Defraigne, professeurs et attachés scientifiques au service de Chirurgie cardiovasculaire et Laboratoire de Chirurgie expérimentale (CREDEC), ainsi qu’au Centre Hospitalier Universitaire de Liège, ont publié plusieurs études sur les antioxydants.

Dans leur étude STRESS OXYDANT ET ANTIOXYDANTS : mythes et réalités ils s’appuient sur plusieurs faits.

40 ans de recherches intenses sur les rôles du stress oxydant et des antioxydants dans l’organisme humain par des cardiologues, biologistes et chercheurs du CHU de Liège.

Voici l’étude complète

En 1992, un recensement de 128 enquêtes alimentaires sur 156 montrait qu’une consommation régulière en fruits et légumes riches en antioxydants protège vis-à-vis des cancers de tous types mais avec des effets variables d’un type à l’autre. Ceci fut confirmé par une autre méta-analyse en 2005 mais seulement pour le cancer du sein et de l’estomac. Entre 1996 et 2005, au moins une dizaine d’études portant sur plusieurs milliers de sujets ont mis en évidence l’impact positif des fruits et légumes dans la réduction de l’incidence des maladies cardiovasculaires.

Pour ce qui est du cancer, voici la conclusion et le résumé de l’étude.

Dans l’état actuel des connaissances, nous pouvons avancer les certitudes suivantes concernant le stress oxydant et les antioxydants : 1° l’oxydation des lipides et celle de l’ADN via la formation de dérivés toxiques de l’oxygène sont respectivement impliquées dans le développement de maladies cardiovasculaires et du cancer. Le rôle du stress oxydant dans la relation syndrome méta — J.O. DEFRAIGNE, J. PINCEMAIL 18 Rev Med Liège 2008; 63 : Synthèse 2008 : 10-19 bolique — diabète de type II — maladies cardiovasculaires est de plus en plus établi; 2° sans exception, toutes les études épidémiologiques montrent que plus le taux en antioxydants d’un individu est bas, plus le risque de développer des maladies cardiovasculaires ou un cancer est accru; 3° l’étude SUVIMAX confirme la protection offerte vis-à-vis effet du cancer de la prostate par un cocktail d’antioxydants pris à des doses nutritionnelles lorsque le taux sanguin en antioxydants est naturellement bas au départ. On ne peut cependant extrapoler ces données à d’autres types et concentration d’antioxydants que ceux utilisés dans cette étude; 4° chez des sujets présentant par contre un statut en antioxydants équilibré, aucune étude n’a pas pu démontrer à ce jour un effet protecteur des antioxydants accru par rapport à un placebo. Des effets négatifs peuvent être observés à de fortes doses (augmentation faible de la mortalité) et même, comme le montre l’étude SUVIMAX, à des doses nutritionnelles prises de façon chronique sur de longues durées (augmentation non systématique de l’incidence de cancer de la peau chez les femmes); 5° à ce jour, il n’y a pas d’ «evidenced based medicine» montrant un effet curatif de quelque antioxydant que ce soit; 6° une consommation quotidienne de 5 portions de fruits et légumes riches en antioxydants, et tout particulièrement en polyphénols, apparaît de plus en plus comme étant la première étape de prévention contre l’apparition de diverses maladies dont la fréquence augmente lors du vieillissement. Des effets cliniques intéressants (réduction de l’hypertension par exemple) sont observables avec ce type de régime chez des sujets sains et chez les patients souffrant d’un diabète sucré; 7° un bilan sanguin de stress oxydant réalisé selon les bonnes pratiques de laboratoire s’avère utile afin de ne pas démarrer à l’aveugle un éventuel traitement par des antioxydants (ou oligo-éléments) sous forme de compléments. Ces bilans permettent aussi l’identification de sources de stress oxydant (alimentation pauvre en fruits et légumes, glycémie élevée, inflammation chronique, …)

ACUPUNCTURE, PHARMACOPÉE & MÉDECINE CHINOISE

Alain Bernard mise sur l’expérience, les compétences, la passion et la formation continue pour assurer l’efficacité de ses traitements.
La clinique a deux localisations : une à Montréal dans le quartier Rosemont-La Petite-Patrie et l’autre à Mirabel (Rive-Nord et Basses-Laurentides).

Best Business of 2017 - ThreeBest Rated

NOUS JOINDRE

Montréal
2598A rue Saint-Zotique E,
H1Y 1C7 Montréal

Mirabel
8220, des Trembles,
Mirabel, J7N 1T7

Tél: 514-999-9467
alain(at)lacupuncture.ca